L'écriture de l'ailleurs. Petits propos sur la littérature nomade, Albéric d'Hardivilliers



La collection « Petite philosophie du voyage » invite Albéric d’Hardivilliers, écrivain-voyageur, à témoigner de la vitalité de la lecture et de l'écriture nomades. Le désir d'ailleurs naît souvent d'une émotion littéraire, et s'incarne en retour dans les notes que le voyageur rapporte de ses pérégrinations, tentative de restituer toute la densité des moments vécus.

Ce volume de la Petite philosophie du voyage restera certainement dans ma mémoire comme l’un de mes préférés : je l’ai trouvé tout à fait passionnant ! Par le biais de son métier, Albéric d’Hardivilliers rapproche la littérature et le voyage : selon lui, ces deux composantes se nourrissent l’une l’autre. Il le prouve par le récit de quelques anecdotes et surtout par les conclusions tirées de sa propre expérience. Avant d’en arriver à l’évocation de l’écriture de voyage, comme on pourrait s’y attendre, il tisse tout d’abord des liens entre lecture et voyage : de la première, peut naître l’envie de découvrir une nouvelle destination ; de même, la seconde peut entraîner la première, et tous deux ont une influence sur la vision de l’autre. Selon lui, les lectures faites en voyage colorent l’image qu’on garde de celui-ci, comme un filtre photographique. C’est ainsi que « la Chine depuis lors s’écrit pour [lui] avec les mots de Duras » [p. 12]. Cette première partie, où résonnent quelques noms d’auteurs, m’a agréablement surprise : je m’y suis beaucoup retrouvée en tant que lectrice. Peu à peu, Albéric d’Hardivilliers insiste davantage sur les liens que les voyages entretiennent eux-mêmes entre eux, puis sur l’écriture de ces voyages, pourquoi elle est importante pour lui et ce qu’elle lui apporte. Il le fait encore une fois brillamment, en proposant une réflexion poussée, toujours très claire et ouverte à son lecteur.

Un essai-témoignage tout à fait passionnant ! Pour vous en convaincre, je vous invite à lire l’avis de Flo. Keisha propose quelques extraits dans le sien.


[Albéric d’Hardivilliers, L’écriture de l’ailleurs. Petits propos sur la littérature nomade, Paris, Transboréal, coll. Petite philosophie du voyage, 2009.]


Dans la même collection :

17 commentaires:

  1. Je t'ajoute en lien!
    Le challenge se termine, mais on continue à découvrir la collection, non? ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Bien sûr qu'on continue ! J'en ai encore un dans ma PAL et 5 dans ma LAL (+ les 2 à paraître en novembre et que j'attends avec impatience)

      Supprimer
  2. Bon, ben, je lis et je reviens lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A bientôt alors, bonne lecture :)

      Supprimer
    2. A lu, et apprécié à sa juste valeur. Un livre qui reste sans aucun doute, propose en soi un voyage. j'ai vraiment été sensible à la plume, à tous les chemins qu'elle trace et j'ai littéralement adoré le passage sur les couleurs des voyages, des souvenirs, de l'écriture, ce passage sur le gris ( plutôt contente de rencontrer quelqu'un qui le regarde comme moi ;p). Mais... ce livre-là, j'ai envie de le garder pour moi.
      Je présenterai certainement un autre titre de cette collection, plusieurs m'attirent ( dont celui écrit par M.Raffard et je viens d'ajouter à ma liste " le secret des pierres " qui m'avait échappé lors de ma première sélection ) en espérant ne pas subir les déceptions de Flo en ayant commencé par cet " ailleurs ".
      Merci pour ce très joli moment de lecture.

      Supprimer
    3. Merci d'être venue en parler un peu ici avant de le garder pour toi :) J'espère aussi que tu ne seras pas déçue par les suivants : j'ai beaucoup aimé le Raffard et ne connais pas les autres.

      Supprimer
  3. Je trouve très intéressant ce parallèle entre écriture, littérature et voyage. Naturellement, cet aspect a tout pour m'attirer. Noté!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que la lecture t'intéressera autant que Flo, Keisha et moi :)

      Supprimer
  4. N'en jetez plus ok ok je le commande !! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente idée :D Et bonne lecture. ;)

      Supprimer
  5. Celui-là, il me le faut, j'aime tellement la littérature du voyage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne devrait que t'intéresser alors. Nous sommes déjà trois dans le groupe à avoir été convaincues.

      J'organise un concours autour de la collection (un exemplaire au choix), tu pourrais peut-être tenter ta chance pour gagner celui-ci si tu veux. ;) http://minoualu.blogspot.be/2012/10/concours-la-decouverte-de-la-petite.html

      Supprimer
  6. Aaaaah ! *soupir de béatitude* ;)
    Nous avons aimé les mêmes choses et, moi aussi, je ne pensais pas qu'il parlerait tant de littérature. Comprends qu'après ce livre (c'était mon second de la collection), j'aie du mal à ne pas trouver les autres un peu bancals... Je ne choisis peut-être pas les bons mais comme j'essaie, tant qu'à faire, de sélectionner en fonction des sujets qui m'intéressent, il semblerait que les deux ne soient pas compatibles :(

    Enfin, il y a au moins celui-là ! (et je suis teeeellement soulagée que l'aies aimé ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout à fait. ;) C'est vrai qu'il place la barre assez haut et t'a donné une idée (trop?) haute de ce qui peut se faire dans le cadre de la collection et ses contraintes. J'espère que tu aimeras au moins le Raffard et le Buffon après celui-ci...

      J'aurais été bien difficile en ne l'aimant pas. ^^ La très grande attention à l'aspect "littéraire" de son essai ne pouvait que me plaire, et je suis globalement assez d'accord avec ses idées (comme tu l'as dit, ça fait un bien fou ! Je l'ai encore expérimenté avec un autre livre récemment). Il ne s'est pas montré partisan d'un certain courant de la critique qui m'horripile. Bref, il s'en est très bien sorti et a fait même mieux. ;)

      Supprimer
  7. Bon, (suite du commentaire sur le billet dédié aux éditions Luce Wilquin) je note quand même que Papillon a l'air motivée (le contraire aurait été étonnant) et je regrette de ne pas avoir profité de mon envoi du "Cantique de l'ours" pour prêter mon exemplaire à Allie, visiblement intéressée elle aussi. Mais on y arrivera ! ;)

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.